Tutoriel video : Configurer WordPress


 

Passons à la configuration générale de votre site. Nous peaufinons ici quelques réglages essentiels. Tout tourne autour de l’élément de menu Réglages et des sous-menus correspondants.

Avez-vous déjà cliqué en bas à gauche sur l’élément de menu Réglages ?

Vous accédez alors automatiquement au sous-menu Général
Titre du blog,slogan … (menu « Général »)


Un formulaire assez volumineux apparaît. Mais en y regardant de plus près, vous remarquez que la plupart des paramètres sont compréhensibles et bien expliqués :

La majorité des options du sous-menu « Général » s ’expliquent d ’elles-mêmes.
Le titre de votre blog ne vous convient pas ?  Modifiez-le directement dans le premier champ.
Le deuxième champ est prévu pour le sous titre / slogan du blog. Vous pouvez également l’adapter à votre guise.
WordPress a déjà complété correctement pour vous les champs suivants. Vous ne devez rien modifier.

À quoi servent les champs restants ?

Le champ Adresse e-mail vous permet de vérifier et de modifier l’adresse email indiquée dans WordPress. Il s‘agit de l’adresse à laquelle WordPress vous envoie de temps à autre des messages système ainsi que des indications relatives aux nouveaux commentaires, consultez-la régulièrement.


Format de la date, format de l’heure et début de semaine :

là encore, WordPress trouve généralement les bons réglages. Modifiez ces paramètres uniquement si l’un des ces formats ne vous convient pas.


Seul le fuseau horaire peut nécessiter une éventuelle modification. Vérifiez que WordPress utilise la bonne heure.
Berlin et Paris font partie du même fuseau horaire.


Menu Écriture :

Smileys et encore plus Conservez pour le moment les réglages de l’écriture. Une fois de plus, les paramètres s’expliquent d’eux—mêmes  du moins ceux de la partie supérieure.


Les préréglages de WordPress sont souvent judicieux.
Voulez-vous que les émoticônes telles que :—)
ou z-P soient immédiatement remplacées par le smiley correspondant ? Cela vaut aussi bien pour les articles du blog que pour les commentaires.
Un automatisme sympa : les signes tels que :—) sont automatiquement transformés en smileys graphiques.
Vu que j’aime le code correctement rédigé, je coche également l’option WordPress doit automatiquement corriger les balises XHTML non valides. WordPress tente alors aussi de réparer le
code HTML mal saisi. (HTML est le langage utilisé pour la description des pages Web ainsi que des articles de blog. WordPress contient en effet un éditeur graphique générant du HTML en arrière—plan. Mais vous pouvez aussi saisir le code HTML directement dans le texte source.)
Vous pouvez par ailleurs modifier la catégorie par défaut des articles et des liens. Notre blog ne dispose actuellement que d’une seule catégorieNon classé.
En d’autres termes : là aussi, tout est réglé de manière optimale pour le moment.